Les 5 plus belles
cathédrales des Pouilles.

Cathédrales de la mer

Dans une région qui possède environ 800 kilomètres de côtes, vous ne pouvez pas manquer les cathédrales de la mer, qui surplombent le rivage ou qui sont perchées sur une falaise. Parmi celles-ci, la cathédrale de Trani est certainement l’un des plus célèbres des Pouilles. L’UNESCO a inscrit l’église de San Nicola Pellegrino comme « un Monument Messager d’une culture de paix ». Sa construction a duré 44 ans de 1099 à 1143. Elle est également connue comme la Reine des cathédrales dans les Pouilles, un exemple majestueux de l’art Roman des Pouilles. En plus de la blancheur de sa façade, cette église est célèbre pour son clocher érigé sur une arcade qui donne accès à la place du marché derrière la cathédrale.

L’abbaye de San Vito à Polignano

L’abbaye de San Vito à Polignano, l’une des plus célèbres dans les Pouilles, est une autre de ces belles Cathédrales de la mer. La légende raconte que San Vito a demandé à une noble dame de Salerne, sauvée de la noyade dans la rivière Sele, de déplacer son corps à Polignano, à l’endroit où l’abbaye du dixième siècle se dresse maintenant. Siège des moines bénédictins, c’est un endroit très populaire grâce à la Loggia qui surplombe directement la mer et qui est accessible par un escalier majestueux. L’abbaye est protégée de murs défensifs et de deux tours de contre les attaques venant de la mer.

TarantE et la co-cathédrale de Giò Ponti

La co-cathédrale Madre di Dio a été construite à Tarente par le célèbre architecte Lombard Giò Ponti. L’œuvre fut commandée par l’archevêque Guglielmo Motolese en 1970. Elle représente un jalon dans la vie de cet architecte, créateur de la tour Pirelli à Milan et concepteur de la chaise “Superlight” Cassina en 1957. Au lieu d’un dôme, la co-cathédrale présente ce que les habitants de Tarente ont immédiatement appelé “la voile”, une structure qui se reflète dans les bassins d’eau situés sur le devant de la place. Caractérisée par des éléments architecturaux qui lui confèrent une légèreté de papier, Ponti la définit comme “une porte vers le ciel, ouverte à l’immensité et au mystère de l’espace et du temps”.

La Basilique de Santa Caterina di Alessandria à Galatina (le)

Parmi les plus belles cathédrales des Pouilles, la Basilique de Santa Caterina di Alessandria à Galatina est l’un des exemples les plus importants du style roman apulien. La façade extérieure est faite d’une sorte de broderie de pierre, mais c’est l’intérieur de cette Basilique qui justifie le voyage à Galatina. Dans un style gothique pur, les allées sont entièrement décorées de fresques, œuvre des franciscains qui, par ces tableaux, ont réussi à enseigner aux pauvres et analphabètes du IVe siècle les éléments saillants de la religion catholique. De fait, ces fresques représentent une sorte de “Bible des pauvres” où les allées racontent les différents chapitres de l’Ancien et du Nouveau Testament avec une précision exceptionnelle dans les détails.

Du roman apulien au baroque de Lecce

Les premières traces de construction de la cathédrale de Lecce remontent à 1144 mais l’essentiel de la construction actuelle a eu lieu entre 1659 et 1670 dans le style en vogue à cette époque. La façade présente une somptueuse décoration, à l’intérieur le style baroque règne sur les 12 autels qui flanquent les deux allées latérales. La nef centrale a un plafond en bois datant de 1685 peint par Giuseppe da Brindisi. La cathédrale a également une crypte du XIIe siècle qui a été rénové au XVIe siècle avec des ajouts baroques.