Les 5 plus belles
plages des Pouilles

Torre Pozzella : le joyau
de la Marina d’Ostuni

Notre coup de cœur. Proche de notre Masseria, c’est l’endroit idéal pour ceux qui recherchent une eau claire au milieu des fonds rocheux : 5 criques et autant de petites plages semi-rocheuses cachées dans le maquis méditerranéen. Un vrai paradis qui reste accessible sans difficulté, la prairie qui sert de parking (en partie gratuit) est à seulement 200 mètres, au-delà du maquis sauvage qui sent bon le myrte et le thym sauvage. L’eau varie du vert émeraude au bleu profond et il n’est pas rare de découvrir de petites grottes marines en explorant la côte.

Torre GuacCeto:
l’Oasis protégée du WWF

Torre Guaceto est une réserve naturelle de 2000Ha protégée par le WWF, qui en a fait un sanctuaire de repeuplement pour les tortues Caretta. La plage est une large bande sable immaculé, bordé par une mer cristalline. Cette zone protégée reste facilement accessible en haute saison : une navette assure la liaison entre la plage et le parking. Dans la réserve vous pourrez profiter d’un environnement naturel préservé où les champs de Posidonia tapissent les fonds marins. Les grandes étendues de roseaux qui bordent le côté terrestre de la plage sont un site d’accouplement très fréquenté par diverses espèces d’oiseaux migrateurs. A l’extrémité de l’une des plus belles plages de la région : Spiaggia delle Conchiglie (plage des coquillages) interdite à la baignade se dresse une des multiples tours de guet qui protégeaient la côte des invasions. Torre Guaceto abrite également un club de voile où vous pourrez pratiquer diverses disciplines aquatiques dans le respect total de la nature.

Grotta della Poesia:
un petit paradis
dans le Salento

Sur la côte ionienne, c’est une des plages les plus photographiées du Salento. La grotte de la poésie, de Roca Vecchia près de Melendugno est une cavité marine naturelle située dans une zone où les fouilles archéologiques ont fait ressortir plusieurs artefacts historiques qui attestent d’une occupation ancienne. Il semble que le nom de cette grotte dérive du terme «POSIA» qui, dans la langue grecque médiévale signifiait «source d’eau douce». On peut encore voir les traces d’une source qui, au cours des siècles passés, a coulé à l’intérieur de la cavité. La légende cependant préfère l’histoire d’une belle princesse qui avait l’habitude de se baigner dans les eaux de la grotte ; attirés par sa beauté les poètes de la région venaient admirer la jeune fille et composaient des poèmes d’amour pour elle.

Spiaggia di Sant’Andrea:
où le bleu de la mer rencontre
le blanc intense de la roche

Cette partie de la cote salentine est vraiment magnifique. Pour atteindre la mer depuis le sommet des hautes falaises, les visiteurs doivent emprunter des marches découpées dans la roche. Les cheminées de roche blanche sculptées par les vagues émergent de la mer, créant une atmosphère fascinante. Cette côte rocheuse est riche d’innombrables criques minuscules et de petites grottes à découvrir. La petite plage principale est généralement très fréquentée en partie parce que l’argile des roches des falaises environnantes semble avoir des propriétés curatives et cosmétiques avec laquelle de nombreux habitants de la région aiment s’en saupoudrer le corps.

Baia delle Zagare:
l’emblème du Gargano

Si vous avez du temps disponible, le Gargano, la région au nord des Pouilles, vaut le détour. L’endroit idéal pour profiter de cette région idyllique et isolée est le paradis des rochers blancs : “baia delle Zagare”, une zone marine dans la ville balnéaire de Mattinata. Le nom dérive des Zagare qui sont les fleurs de l’oranger. Le littoral est également connu pour ses trabucco, constructions spectaculaires en bois utilisées pour la pêche entre Peschici et Vieste.